D3

« Un groupe rajeuni, mais qui a grandi »

Charles Weber a été écarté des terrains plusieurs semaines.

Si Richelle veut espérer gagner la tranche, l’équipe mosane doit s’imposer à Ciney et espérer voir Marloie être accroché par Aywaille. Charles Weber devrait signer son retour dans le onze de départ.

Alors que Richelle peut encore gagner la tranche, sans être maître de son sort (deux points de retard sur Marloie qui reçoit Aywaille), Benoît Waucomont va devoir faire face aux défections de Gilles Pezzin, Alexis Thomas et Luca Schenk, tous trois suspendus pour ce final de la première tranche. Des absences menant à permettre à des éléments avec un temps de jeu moindre de se montrer. Ce qui correspond au profil de Charles Weber, remis sur pied, même si ce dernier énonce des propos emplis de prudence. « Cela fait désormais quatre matches sans défaite, il est dès lors plus difficile de rentrer dans le onze de départ dans ces circonstances. De toute manière, le collectif prime sur ma personne.« 

Pourtant, le numéro 23 est entré en jeu contre Marloie (0-0) dimanche passé après avoir loupé cinq rencontres. « Cela fait du bien de rejouer avec l’équipe première, après un passage par la P3 et un amical face aux U21 de Visé. Même si je suis rentré comme arrière droit, cantonné à un rôle défensif en raison de notre infériorité numérique. Mais je préfère prendre cela du bon côté, le coach me témoignant sa confiance en me réintégrant lors d’un match au sommet face au leader. Bien sûr, on peut ressentir un goût amer au vu d’une première période que l’on a dominé. Néanmoins, même si je pensais que l’on allait plus subir que cela une fois réduits à dix juste avant la pause, le partage contre Marloie reste un bon résultat.« 

Entorse du coude

D’autant que le numéro 23 des Mosans y puise un aspect indissociable du collectif richellois. « La base du football de Richelle tient en sa solidité défensive. Et, sur ces 45 dernières minutes, on l’a clairement vue. Je suis convaincu qu’en restant à onze, on aurait emporté le match. Mais le fait d’avoir été dos au mur, en devant faire bloc, sera très positif pour les prochaines échéances.« 

D’autant que les Mosans peuvent compter sur des garçons comme Charles Weber (revenu d’une entorse du coude après plusieurs semaines d’indisponibilité) ou encore Dimitri Vélégan sur le banc. « Curieusement, alors que l’on a rajeuni l’effectif, Richelle a, comme on a pu le constater dimanche dernier, peut-être grandi. Avec des anciens joueurs expérimentés, comme Martin Leroy ou Gilles Pezzin à qui l’on demande d’être les leaders du groupe.« 

Si les Richellois veulent s’offrir une chance de remporter la tranche, une obligation dans leur chef: gagner ce match à Ciney. Tout autre résultat les en priverait. Une nécessité de vaincre qui pourrait permettre à l’ancien joueur de La Calamine de décrocher un rôle plus en avant sur l’échiquier. « Ma préférence va à un poste offensif. Mais quand le coach me garde sur le banc, il sait disposer de plusieurs options s’il m’appelle à monter au jeu.« 

Source: Par Emmanuel Thyssen – La Meuse

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s