D3

« La saison est déjà réussie mais… »

Benoît Waucomont revient sur le gain de la 1er tranche de Richelle

En s’offrant la première tranche, Richelle a surpris du monde, à commencer par lui-même tant la notion de transition se voulait au cœur des débats après un été mouvementé. Benoît Waucomont nous donne les ingrédients de la réussite de tout un club.

Benoît Waucomont sait que le travail est loin d’être terminé

Ce jeudi, c’est autour d’une bonne raclette que les Richellois ont fêté leur ticket pour le tour final. « Nous aimons nous lancer des défis avec les joueurs et je leur avais promis de remplacer un entraînement par un souper en cas de gain de la première tranche« , sourit Benoît Waucomont. « Ils l’ont fait, j’ai donc tenu parole même si, durant la soirée, ils ont eu des vidéos de certaines séquences des matches« .

Le détail au cœur de l’amusement, une recette qui fonctionne depuis de nombreuses années. Balayer la pression d’un revers de la main sans toutefois l’empêcher de faire irruption aux moments clefs. Un savant dosage entre exigence et prise de plaisir. « En fin de saison dernière, je sentais que le vestiaire commençait à ronronner et qu’il était opportun de donner un coup de pied dans certaines certitudes. Nous avons donc opéré des choix, parfois très émotionnels au niveau humain, pour relancer la dynamique. Avec peu de transferts, dont certains paris, et en ouvrant une plus grande porte à nos jeunes issus du cru, nous voulions vivre une saison dite de transition…« 

Givry ce week-end

C’est pourtant dans la peau du vainqueur de la première tranche que le club va aborder son affrontement face à Givry. « Tout est rose pour le moment mais j’ai déjà prévenu les gars en leur disant qu’il était hors de question de commencer à prendre les événements de haut ou lever le pied. Notre saison est déjà « réussie » si on se base sur nos intentions initiales mais ce serait bête de la gâcher sous prétexte que nous sommes déjà assurés de disputer le tour final. Se remettre en question pour poursuivre la progression, voilà ce que j’attends du groupe« .

Un effectif où il fait bon vivre, de quoi permettre aux plus jeunes de s’exprimer. En dépit des blessures et autres coups du sort, Richelle est parvenu à proposer du jeu avec une aisance presque déconcertante… « Et en se basant sur des valeurs défensives importantes. Quand tu n’encaisses pas, tu as forcément fait une grosse part du travail. Au niveau de la circulation, j’estime que les gars ont toujours été positifs, avec une vision offensive intéressante. Et puis, je suis épaté par le comportement de plusieurs éléments, tant pour leur implication que la manière avec laquelle ils sont parvenus à digérer le passage vers la nationale. Personne ne nous attendait à pareille fête…« 

Pas même la direction ou le staff, clairement tournés vers le milieu de classement. Il suffit pourtant de voir les moyens mis en œuvre au quotidien pour se rendre compte que la réussite n’a rien de surprenant. « Je fais en sorte de proposer de nouveaux concepts pour éviter de tomber dans la routine. Je filme aussi tous nos matches afin de mettre en exergue certaines actions ou prévenir d’éventuels problèmes. Richelle ne changera jamais son mode de fonctionnement familial mais il fera toujours en sorte d’être un adversaire coriace« .

Source: Ludovic Baeten – La Meuse

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s