D3

Richelle bat Givry et garde la tête

Comme le jeu n’était pas à la hauteur, Richelle s’en est remis à Martin Leroy, son capitaine auteur d’un véritable bijou, pour décrocher la victoire.

Martin Leroy en sauveur.

Quand les combinaisons ne sont pas au rendez-vous et que l’efficacité s’éparpille tant dans le dernier geste que le placement, il faut pouvoir compter sur un éclair de génie. Le geste parfait, c’est Martin Leroy qui l’a réalisé à cinq minutes du terme, de son pied gauche et à l’extérieur du grand rectangle. Une frappe magistrale qui vient fouetter la lucarne droite du gardien. Un moment qui restera gravé dans la mémoire du capitaine richellois. « C’est l’un des plus beaux de ma carrière et vu que je ne marque pas souvent, ne vous attendez pas à ce que je le reproduise avant un petit temps« , s’amuse celui qui tenait à mettre en exergue la maturité de ses couleurs. « Le groupe a vraiment progressé dans ce domaine, en ce sens qu’il ne se jette plus sans raison en direction du but adverse. Nous n’avons jamais paniqué et notre manière de faire tourner le ballon, sans pour autant être parfaite, a fini par porter ses fruits. Ce succès n’est pas le plus beau mais il permet de conserver notre belle dynamique« .

Richelle reste en tête

.

Richelle reste donc en tête d’un championnat palpitant tant chaque équipe possède des qualités. Avec la vivacité de ses avants et son courage défensif, Givry n’a pas à rougir de sa prestation. « Je l’ai dit aux gars à la pause« , précise Benoît Waucomont. « Il faut se méfier de ces formations qui semblent moins solides sur le papier car elles ne vont rien lâcher. Je suis content pour les gars même si je regrette notre manque de justesse dans le dernier geste, surtout avant la pause. A trois reprises, nous sommes devant le gardien mais nous ne parvenons pas à ouvrir le score. Luca Schenk marque, c’est positif pour sa confiance et j’espère que d’autres éléments offensifs en feront de même très prochainement. Ce qui est aussi appréciable, c’est de n’avoir jamais perdu le fil de nos émotions, de quoi permettre au club de poursuivre sa progression…« 

Tant dans sa gestion des événements que son esprit d’équipe. « Nous n’avons jamais arrêté de courir pour aller chercher trois points importants« , reprend Martin Leroy. « Givry a réussi à nous poser des problèmes mais nous sommes parvenus à les contourner ce qui montre bien que notre début de saison n’est pas un hasard. Il faut confirmer, en conservant la même approche et en s’efforçant d’encore progresser« . Dans le dernier geste notamment, mais aussi au niveau des changements de rythme. Endormi par son adversaire durant de longues minutes, Richelle aurait pu se mordre les doigts. Heureusement pour lui, la patte gauche de Martin Leroy est passée par là…

.

Source: Ludovic Baeten – La Meuse

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s