D3

Robin Custinne… celui que personne n’attendait

Robin Custinne… celui que personne n’attendait

Il est celui que personne n’attendait. Transféré de Sart-lez-Spa (P2C) lors du mercato, Robin Custinne s’est acclimaté à la vitesse de l’éclair aux exigences de la D3B, au point de faire systématiquement partie du onze de base de Benoît Waucomont.

« Un coach qui place le curseur très haut mais sans mettre une grosse pression sur tes épaules. Quand tu sors un bon match, il te félicite avant de te mettre en garde pour le suivant…« 

Une remarque qui vaut également pour un groupe richellois en train de sortir une saison à l’opposé des attentes. « Les gens se demandaient ce que Richelle allait réaliser suite aux nombreux changements opérés durant l’été. Cela dit, quand la préparation a commencé, les anciens m’ont dit qu’ils sentaient quelque chose de spécial. Nous avons pris conscience de nos qualités et nous l’avons prouvé sur le terrain« .

En faisant preuve d’intransigeance au fil des matches pour finalement s’offrir la première tranche. « Le ticket pour le tour final est dans la poche mais nous voulons le garder bien au chaud dans le haut du classement. L’appétit vient en mangeant donc hors de question de laisser filer les rencontres qui viennent« .

Pas le genre de la maison de toute façon, même si l’esprit familial restera toujours maître à Richelle. « Un endroit facile pour s’épanouir. On me l’avait dit avant de signer, c’est pour cela que j’ai foncé. Je ne pensais pas digérer aussi facilement le changement de niveau et j’avoue que je me surprends un peu, surtout au niveau de la vitesse d’exécution. Je suis bien en ce moment, à moi d’en profiter« .

Marathonien au coeur du jeu, Robin Custinne est sans cesse en mouvement, comme si son corps ne souffrait pas de la fatigue. « Je suis quand même vidé à la fin des matches (rire). J’aime aider mes partenaires et les soulager de certaines tâches, pour qu’ils puissent se concentrer sur d’autres éléments. Plus le temps de jeu augmente, plus je sens que j’évolue. Je ne sais pas si je suis déjà un joueur plus solide qu’auparavant mais j’ai tout de même l’impression d’avoir grandi sur certains aspects. Maintenant, la vérité d’un jour ne sera jamais celle du lendemain donc il va falloir continuer à bosser. Surtout quand on sait que nos adversaires nous attendent désormais de pied ferme« .

Source: Ludovic Baeten – La Meuse

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s